Détecteur sans fil à lames vibrantes Rosemount 2160

Catégorie :

Description

Le détecteur de niveau sans fil Rosemount 2160, idéal pour les emplacements à l’accès difficile, convient aux alarmes de niveau haut et bas, aux structures de prévention des débordements et au contrôle de pompes à fonction d’autovérification. L’automatisation de procédés qui étaient autrefois difficiles à informatiser peut générer des économies de coûts jusqu’à 60 %. Grâce à l’accès à distance aux données de procédé et aux diagnostics améliorés qui favorisent l’entretien préventif, il n’est plus nécessaire de recourir aux inspections visuelles. Le Rosemount 2160, conçu en fonction des économies d’énergie, emploie une batterie de haute qualité à longue durée de vie. Une fréquence de rafraîchissement d’une minute permet à la batterie de profiter d’une longévité qui peut atteindre 10 ans. Ce détecteur, en plus d’améliorer la sécurité au travail, fournit des mesures systématiques communiquées sans fil.

Accédez au site officiel

TÉLÉCHARGEZ LA SPÉCIFICATION COMPLÈTE

Durée de vie de la batterie : 10 ans à un taux de rafraîchissement de 1 minute

Protocoles de communication : IEC 62591 (WirelessHARTMD) 2,4 GHz DSSS

Diagnostics : autovérification et surveillance de l’état électroniques

Pression de fonctionnement : vide complet jusqu’à 1450 psi (100 bar)

Température d’utilisation : -94 à 500 °F (-70 à 260 °C)

Densité du matériau de procédé : densité liquide minimale de 31,2 lb/pi3 (500 kg/m3)

Sécurité : testé par le TÜV et homologué WHG antidébordement

Viscosité : 0,2 à 10 000 cP (centipoises)

Caractéristiques

Premier détecteur sans fil de niveau de liquide au monde qui offre une fiabilité de mesure du niveau ponctuel, permettant d’utiliser tous les avantages de PlantWebMD dans les endroits auparavant difficiles d’accès

Conception « Fast Drip » qui permet un temps de réponse plus rapide, notamment avec les liquides visqueux

Diagnostics améliorés qui vous alertent avant que la contamination, la corrosion ou les dommages aux matériaux en contact avec le procédé deviennent une source d’ennuis

Directives de pose minimales qui le rendent compatible avec la majorité des raccords de procédé existants